4 éléments étiquetés "charge viral"

Résultats 1 à 4 sur 4

Votre traitement

La thérapie combineé
Il n’existe aucun médicament qui puisse vous guérir du VIH et il est fort peu probable qu’on en trouve d’ici dix ans. Mais il existe heureusement des médicaments qui permettent de refouler le virus pour le restant de vos jours.medicijnen Comme vous prenez une combinaison de plusieurs médicaments, la thérapie s’appelle « thérapie combinée ». Elle se compose généralement de trois inhibiteurs de VIH différents. Soit vous devez avaler moins de trois pilules, soit tous les ingrédients actifs sont contenus dans une seule et même pilule. La thérapie combinée implique que vous devez prendre une à six pilules, une ou deux fois par jour. Pas pendant un certain temps, mais pour le restant de vos jours. Comme les inhibiteurs jugulent le VIH, votre système immunitaire s’en trouve amélioré. Vous pouvez devenir vieux et en parfaite santé avec le VIH à condition de prendre chaque jour vos médicaments.

Pourquoi faut-il prendre plusieurs médicaments?
Le VIH est un virus qui se reproduit de manière désordonnée. Si vous ne prenez qu’un seul inhibiteur, il y a de fortes chances qu’il se trouve parmi toutes ces copies une variante qui soit plus maligne que l’inhibiteur. Le virus se reproduit alors comme si vous ne preniez pas d’inhibiteur. Cette propriété du VIH s’appelle la résistance au VIH. En combinant trois inhibiteurs, votre VIH n’a pas l’occasion de devenir résistant. À condition bien entendu de prendre vos médicaments sans faute tous les jours.

Votre analyse de sang

L’analyse de sang est cruciale pour le contrôle médical. Pour votre interniste, elle constitue, à côté de vos éventuels problèmes de santé, le facteur clé pour décider de commencer un traitement antirétroviral. C’est l’analyse de sang qui permet en effet de déterminer:

  • si les pilules aident à maîtriser le virus;
  • si les pilules produisent des effets indésirables dont vous ne souffrez pas encore ;
  • si vous avez intérêt à changer de pilules.

Généralement, vous devez subir une analyse de sang tous les trois à six mois. Cela signifie que vous devez vousbloedtest faire piquer à l’hôpital. Certains séropositifs se font piquer deux à trois semaines avant la consultation, afin d’avoir le résultat lorsqu’ils se rendent à l’hôpital. D’autres préfèrent se limiter à une seule visite à l’hôpital. Dans ce cas, leur interniste ou infirmier leur communique le résultat par téléphone, par e-mail ou à la prochaine visite.

Le laboratoire de prises de sang
Dans le laboratoire de prises de sang, on remplira quatre à dix éprouvettes de sang. Cela peu sembler beaucoup, mais en tout, il s’agit tout au plus que d’une demie tasse à thé. Les formulaires à remettre au laboratoire indiquent que vous êtes séropositif. La plupart des collaborateurs du laboratoire sont bien informés au sujet du VIH et prennent toutes les précautions nécessaires parce qu’ils savent que tous les patients pourraient être porteurs du VIH (ou d’une hépatite). Il est rare, mais pas exclu, qu’une personne du laboratoire réagisse mal.
Lors de l’analyse de sang, on mesure aussi plein d’autres choses dont votre taux de cholestérol et l’état de votre foie et des reins. Les antirétroviraux ont en effet quelquefois des effets indésirables qui apparaissent rapidement dans le sang.

La charge virale et les rapports sexuels (non) protégés

Il existe un rapport incontestable entre la charge virale (la quantité de VIH dans le sang) et l’infectiosité (le risque de transmission du virus par voie sexuelle). Lorsque la charge virale est indétectable, le risque d’infection est minime tant que la personne atteinte du VIH remplit certaines conditions spécifiques. C’est ce qu’a annoncé une commission suisse en 2008, point de vue auquel la Hiv Vereniging, l’Aids Fonds, Schorer et Soa Aides Nederland se sont ralliés en mai 2011.  

La charge virale et le sexe (non)protégé

Informations à l’attention des professionnels

Dans la présente fiche d’information, les organisations ci-dessus brossent un tableau de la situation actuelle (mai 2011) quant au rapport entre la charge virale VIH, la thérapie combinée et le risque de transmission du VIH lors de contacts sexuels (non) protégés. Les professionnels appelés à aider les personnes atteintes du VIH et/ou leurs partenaires pourront utiliser ces informations pour donner des conseils appropriés à leurs clients afin qu’ils puissent faire des choix en toute connaissance de cause.

Contact

Hiv Vereniging Nederland

Eerste Helmersstraat 17

1054 CX AMSTERDAM

020 6 160 160

servicepunt@hivnet.org
>> directions

 

Servicepunt

020 689 25 77
servicepunt@hivnet.org

Pour toutes vos questions au sujet de la vie avec le VIH. Joignable le lun.- mar. - jeu. de 14 h 00 à 22 h 00.

>> lire plus

L'adhésion

Soutenir l'association et devenir membre
 >> Contactez Servicepunt