Votre travail

La plupart des séropositifs travaillent comme tout le monde. Comme le VIH ne se transmet pas dans la viewerk courante, vous ne devez pas prendre des précautions spéciales. Les personnes porteuses du virus sont généralement en bonne santé et donc pas plus souvent malades que les personnes qui n’ont pas le virus. Il se pourrait toutefois que l’annonce de votre séropositivité vous déstabilise au point que vous ne puissiez pas travailler pendant un certain temps. Il se pourrait aussi que vous ayez déjà eu des problèmes de santé depuis quelque temps et que vous ne découvriez votre séropositivité que parce que votre résistance est diminuée.

Parler de votre séropositivité
Il se pourrait que vous souhaitiez mettre un(e) collègue dont vous êtes très proche dans la confidence. Si vous pensez que vous risquez de devoir vous déclarer malade en raison de votre VIH, il est peut être bon que vous en parliez ouvertement au médecin du travail. Il n’en parlera pas à votre employeur car il est tenu au secret professionnel. Mais pour toute sécurité, vous pouvez lui dire que vous ne voulez pas que cela se sache.

Malade
Quand vous vous déclarez malade, vous n’êtes pas obligé de donner des détails à votre employeur. Vous ne devez donc pas dire quelle maladie vous avez. Votre employeur peut bien vous demander quand vous pensez pouvoir reprendre le travail et quel travail vous êtes capable de faire.

Solliciter un emploi
Lors d’un entretien de sollicitation, l’employeur n’a pas le droit de vous interroger sur votre état de santé. La loi le lui interdit. S’il le fait tout de même, vous êtes en droit de ne pas répondre ou de lui dire que cette question n’est pas pertinente. Vous êtes uniquement obligé d’en parler quand vous pensez que dans les six premiers mois, vos problèmes de santé pourraient avoir des répercussions pour le travail. Vous n’êtes toutefois pas tenu à préciser que ces problèmes sont liés au fait que vous soyez séropositif. Si vous devez passer un examen médical au moment de votre engagement, sachez que là aussi, on ne peut pas vous demander si vous êtes séropositif ni vous soumettre à un test de dépistage VIH. Pour certaines professions (comme pilote de ligne) liées à des exigences médicales rigoureuses, il peut être fait exception à cette règle.

Brochures

La séropositivité et les études
Les enfants et les jeunes séropositifs fonctionnent généralement très bien à l'école. Ils doivent en moyenne passer trois à quatre fois par an un contrôle à l'hôpital, mais à part cela, rien ne les distingue des autres. 'La séropositivité et les études' et un brochure, avec sa information, s’adresse aux enfants, les parents, enseignants et ecoles. Lire la suite...

La séropositivité et le travail
A l’heure qu’il est, les séropositifs bien suivis n’ont plus aucun problème à fonctionner dans la société et donc à travailler comme tout le monde. Ce nouveau guide ne s’adresse pas uniquement aux séropositifs, mais aussi aux employeurs, collègues et intermédiaires. Le guide La séropositivité et le travail ne s’adresse pas uniquement aux séropositifs, mais aussi aux employeurs, collègues et intermédiaires. Lire la suite...

Contact

Hiv Vereniging Nederland

Eerste Helmersstraat 17

1054 CX AMSTERDAM

020 6 160 160

servicepunt@hivnet.org
>> directions

 

Servicepunt

020 689 25 77
servicepunt@hivnet.org

Pour toutes vos questions au sujet de la vie avec le VIH. Joignable le lun.- mar. - jeu. de 14 h 00 à 22 h 00.

>> lire plus

L'adhésion

Soutenir l'association et devenir membre
 >> Contactez Servicepunt